Les Altercathos en Voyage à Rome (2). Compte-rendu de la rencontre avec Mgr Murphy

Articles
Publié le 27 juin 2014 Aucun commentaire

Quels moyens de dialogue entre le Pape et les États ?

Rencontre avec Mgr Murphy, secrétaire du secrétaire d’État du Vatican, Mgr Parolin – 24/06/2014

 

            La secrétairerie d’État est l’un des dicastères les plus importants de la Curie romaine. C’est celui qui regroupe le plus grand nombre de personnes (55) et celui qui le préside a un rôle central puisqu’il est une sorte de premier ministre du pape. Ce dicastère regroupe deux sections : celle des affaires générales (ou première section) et celle des relations avec les états (deuxième section). Monseigneur Murphy travaille dans la deuxième section et suit un ensemble de pays, parmi lesquels la France, l’Inde et le Pakistan. La secrétairerie d’État produit deux types de rapports : d’une part sur la situation dans les pays et au sein des instances internationales (UE, ONU, …), et d’autre part sur des questions ayant une portée mondiale (comme la liberté religieuse, la situation des réfugiés, le désarmement, …). Le travail s’effectue ensuite en bureaux, en fonction des dossiers à traiter. Un bureau est ainsi en charge de produire chaque année un volume de statistiques sur l’Église Catholique à travers le monde. Les laïcs ont un rôle essentiel dans le travail du dicastère, qui requiert l’assistance d’un ensemble d’experts. Un grand nombre de spécialistes en droit international travaillent ainsi à Genève, Strasbourg, Bruxelles ou New York pour le Saint-Siège. Des spécialistes sont consultés sur des questions spécifiques.

 

            La secrétairerie d’État est née de l’Histoire de France : c’est avec la Révolution Française et l’adoption de la Constitution Civile du clergé qu’est née une « Congrégation extraordinaire pour les affaires du Royaume de France », ancêtre de ce qui deviendra, avec Paul VI, un authentique dicastère dédié aux rapports avec les états.

 

            Les relations du Vatican avec les pays passent par les nonciatures et ambassades. Des nonces apostoliques – ou ambassadeurs du Vatican – représentent le pape dans 180 pays à travers le monde. Des ambassadeurs auprès du Saint-Siège sont également présents au Vatican. Ils sont responsables des établissements nationaux implantés à Rome (dans le cas de la France par exemple, l’ambassadeur se charge de la nomination du recteur de Saint-Louis des Français).

 

            Le nonce de France est très actif. Il voyage beaucoup dans le pays et est très bien informé. Le Saint-Siège est loin de manquer d’informations sur la situation politique française : non seulement ces informations peuvent remonter par le clergé, mais elles peuvent aussi arriver de manière plus directe, car n’importe qui peut écrire au Saint-Siège. On reçoit beaucoup d’éléments. Dans le cas de la France, il y a beaucoup – voire trop – de renseignements. Ainsi, lorsqu’une pétition a été adressée au Pape à l’occasion de la visite de François Hollande à Rome, le Saint-Père était au courant de son existence bien avant qu’elle ne lui arrive. De manière générale, le Vatican ne peut pas communiquer sur tout, cela pourrait mettre en danger des personnes et empirer des situations.

            Pour le Pape François, la Compagnie de Jésus est un bon moyen de renseignement. Dans les situations difficiles, le Saint-Père a d’importants contacts avec les Jésuites, en particulier leurs réseaux caritatifs. Il existe des liens forts entre les revues jésuites et la secrétairerie d’État[1].

            La situation au Moyen-Orient occupe actuellement le devant de la scène. Le Pape recevait ce 24 juin le nonce apostolique de Syrie à Rome. La situation des chrétiens, boucs émissaires de la montée des extrémistes musulmans, est particulièrement préoccupante. En Irak, dans la partie nord du pays contrôlée par les extrémistes, on a rétabli un impôt sur les non-musulmans, qui représente la moitié d’un salaire.

Par @noxetlux et @Strawtea   —

[1] Egalement bien informés, nous avions montré dans une de nos « Newsletters du Swag et Sainternet » que les Jésuites sont au cœur de tous les complots. (http://lesalternativescatholiques.fr/2014/05/05/n10-newsletter-du-5-mai-2014/)

Administrateur
Auteur : Administrateur
Partager cet article sur :  Google +  Facebook  Twitter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *