N°12 — L’affaire #GrosPrêtreCool

L’affaire #GrosPrêtreCool

 

Bonjour à tous et bienvenue pour le douzième volet du Swag et Sainternet ! Aujourd’hui nous allons faire un retour sur l’affaire #GrosPrêtreCool, qui a remué toute la cathosphère la semaine dernière. Vous avez peut-être déjà lu le petit compte-rendu de La Vie (ICI), mais nous allons en parler plus en détail.

Tout a commencé par ce message, posté sur Facebook par Koz Toujours, un blogueur trop hype et famous parmi les cathos :

gpc1

387 likes, 209 partages et 290 commentaires plus tard, la chasse à #GrosPrêtreCool était lancée. Tout Facebook s’est emballé, et tout Twitter s’est déchaîné de même : qui connaît un prêtre un peu gros, très cool, et susceptible de prendre le train entre Paris et Blois ? La chasse était lancée. Le hashtag #GrosPrêtreCool est né sous la plume de Phylloscopus, un blogueur catho et écologiste (pas banal et très intéressant, son blog ICI) :

Et il a très vite été repris  par tout le monde :

 La mobilisation devait être totale, alors les idées de diffusion ont fusé :

 Puis une question capitale s’est posée : et si #GrosPrêtreCool n’était pas vraiment gros ?

 Les recherches ont continué malgré ce flou artistique sur la corpulence de #GrosPrêtreCool, et c’est devenu une véritable chasse à l’homme :

 

 

 

 

  La recherche de #GrosPrêtreCool est devenue pendant une semaine l’unique obsession de la cathosphère :

 

 

On a même vu apparaître le hashtag #BringBakOurGrosPrêtreCool, lancé par @ChykenKop (qui a 30 ans aujourd’hui, JOYEUX ANNIVERSAIRE CHYKENKOP)

 

 Puis, après s’être demandé s’il était vraiment gros, on a fini par se demander s’il était vraiment cool :

Et les recherches ont continué…

     Les médias cathos se sont eux aussi mis à lancer des appels à témoins :

Et les débats sur Twitter ont continué…

     Puis on a fini par avoir du nouveau sur #GrosPretreCool : après tous les noms proposés et la mobilisation des réseaux, Koz Toujours a fait un message de bilan à mi-parcours : gpc2 Forte de ces nouvelles précisions, la recherche a continué :

     Sans surprise, #GrosPrêtreCool a vite vu un compte Twitter parodique se créer : @GrosPretreCool   gpc3 @GrosPretreCool s’est immédiatement mis à tweeter :

   

A l’heure où j’écris cet article, je n’ai pas plus d’informations. Mais il y a quand même quelque chose d’extraordinaire dans cette affaire : quand on clique sur le hashtag  #GrosPretreCool (et croyez-moi, je l’ai remonté entièrement, de A à Z), que trouve-t-on ? Des tweets sincères, drôles, des gens qui se serrent les coudes, des appels qui ont pour unique raison : « il y a un baptême à la clé ! » Un peu comme si une brebis s’égarait et les 99 autres partaient toutes à sa recherche.  Il n’y a pas eu de trolls, pas de ricanements, pas de commentaires mauvais ou perfides, ce qu’on croise pourtant régulièrement. Parmi tous les tweets, j’ai compté seulement deux tweets commerciaux faisant la promo d’un film en tentant de surfer sur la vague #GrosPretreCool, et un seul tweet (un seul !) qui dénigre la recherche, en y voyant un « réflexe communautaire » et « une façon dire « on est une famille » ». C’est tout. Tout le reste est une énorme vague évangélisatrice. Trouvez Lucile ! Personne n’a vraiment osé aller cracher du venin dans cette histoire et cette mobilisation tellement, vue de l’extérieur, elle peut apparaître déconcertante. Victoire du catholicisme 2.0 !

 

La semaine prochaine, je vous reparlerai d’un autre phénomène catho qui a eu lieu sur Twitter,

en attendant n’hésitez pas à chercher #GrosPrêtreCool !

 

Swag-et-Saintement vôtre,

Khagnine

Khagnine
Auteur : Khagnine
Chercheuse de fragments improbables de chrétienté sur le Net au service des Alternatives Catholiques. Je sévis aussi sur Twitter.
Partager cet article sur :  Google +  Facebook  Twitter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

La modération des commentaires est activée. Votre commentaire peut prendre un certain temps avant d'apparaître.