Jésus, un homme politique ?

Articles
Publié le 13 juin 2016 Aucun commentaire

 

Il y a quelques mois est parue en poche la traduction française d’un livre de Reza Aslan, sous le titre Le zélote (la première édition française date de 2014). Après tant d’autres, l’auteur y propose sa lecture de la vie et de l’enseignement de Jésus. Il raconte lui-même comment, d’immigré iranien aux États-Unis, de culture musulmane mais en pratique athée, il est devenu chrétien à 15 ans, frappé par l’histoire inouïe d’un homme ressuscité, avant d’entrer à l’université et de découvrir ce que les sciences historiques avaient à dire sur Jésus. Il a abandonné alors sa nouvelle foi, redécouvrant dans le même temps ses racines musulmanes, et en est arrivé à la conclusion que Jésus ne se laissait bien comprendre finalement que comme un « zélote », l’un de ceux qui avaient voulu à cette époque renverser l’ordre établi par les Romains et le Temple, pour faire advenir un royaume nouveau. Avec un réel talent narratif (il est professeur de creative writing), il essaie de reconstituer le contexte de la vie de Jésus et de relire les Évangiles à la lumière de sa thèse, en refoulant toutes les références bibliographiques et techniques dans des notices en fin d’ouvrage.

Autant le dire tout de suite : il passe ainsi complètement à côté du sujet.

Pourquoi en parler ? Premièrement, parce que ce livre, auréolé d’un certain succès, est de fait terriblement efficace et suggestif pour toute personne intéressée par la vie de Jésus mais qui n’a pas regardé de très près l’énorme bibliographie concernée ou qui n’est pas familière des enjeux de la lecture historique des Évangiles. Deuxièmement, parce que ces enjeux sont justement fondamentaux : Reza Aslan cherche de façon réfléchie, comme beaucoup avant lui, à distinguer Jésus historique et Christ proclamé par les Écritures, mais il jette l’enfant Jésus avec l’eau du bain : il est essentiel de montrer pourquoi et comment. Enfin, parce que cette lecture générale de la vie de Jésus paraît fondamentalement politique, ce qui nous intéresse, aux Altercathos, sauf qu’elle constitue précisément un contre-exemple de la façon dont on peut éclairer la dimension réellement politique de la vie de Jésus.

 

C’est ce que nous verrons, du fait de l’ampleur du sujet, en trois articles successifs.

Le premier portera sur le livre et ses limites.

1. La « biographie » d’un « révolutionnaire » ?

Nous aborderons dans le deuxième le rôle essentiel du témoignage des chrétiens et de l’Église, et à partir de là les enjeux de l’interprétation des Écritures, c’est-à-dire ce qu’on appelle (attention, gros mot !) l’herméneutique – mais rassurez-vous : comme M. Jourdain, nous en faisons déjà tous sans le savoir.

2. Le Verbe de Dieu et le témoignage de son Église

Et pour finir, nous présenterons, à partir des conférences que Jacques Cazeaux a données à l’automne aux Altercathos, comment concilier fidélité à la lecture ecclésiale de l’Écriture et approche politique, à un niveau bien plus riche et éclairant, et au fond bien plus radical :

3. L’avènement du Messie et la chute des idoles politiques

 

Hieronyme
Auteur : Hieronyme

Homme de l’Antique. Exégète à ses heures.

Partager cet article sur :  Google +  Facebook  Twitter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

La modération des commentaires est activée. Votre commentaire peut prendre un certain temps avant d'apparaître.