N°5 – Les métamorphoses de Jésus

Articles
Publié le 31 mars 2014 1 commentaire

Newsletter AlterKhagnine numéro 5 : Jésus superstar du web

Partie 3 : A qui ressemble Jésus ?

C’est déjà le cinquième volet du Swag et Sainternet ! merci d’être encore là si vous suivez depuis le début, et bienvenue si vous êtes nouveau. Avant de commencer, petite note par rapport à la dernière newsletter : le nom de l’artiste italien qui peint des saints en super-héros est Igor Scalisi Palminteri, des photos de ses créations ICI.
BgSfYCrCIAA7oY3 - Copie

Voilà les dites créations ——————>

A qui ressemble Jésus ? Je vais d’abord éclaircir un peu ce titre. Dans mes nombreuses heures passées à surfer sur Internet en cherchant des représentations intéressantes de Jésus (il m’arrive en effet de faire des choses utiles et de me demander soudain : que donnerait la recherche « jesus is a cat », « african jesus » ou « communist jesus » sur Google Images ?, mais c’est comme ça qu’on découvre), j’ai trouvé, comme toujours, du sérieux et du moins sérieux, du théologique et du délirant, mais quels que soient les résultats, la question « à qui ressemble Jésus ? » apparaît souvent en filigrane.

Et si cette question apparaît souvent en filigrane, c’est avant tout parce que la réponse que l’on cherche à obtenir, c’est : à moi. Jésus me ressemble. Rappelez-vous la proximité avec Jésus déjà évoquée dans une précédente newsletter, rappelez-vous Fresco Jesus et son humanisation fulgurante : l’entrée sur Internet du Christ accompagne un mouvement très net de rapprochement entre l’homme et le Fils de l’Homme. Incarnation 2.0 en quelque sorte.

Bien sûr, ça  marche aussi avec la Sainte Vierge, qui s’est déjà vue assimilée à des personnalités aussi étonnantes que Nicolas Cage :

Pourquoi la Sainte Vierge ressemble-t-elle à Nicolas Cage ?
nicolascagemary1 - Copie
nicolascagemary2 - Copie

Bon bref, revenons à Jésus. On n’est pas étonné de le voir représenté comme un homme qui nous ressemble, blanc, les yeux bleus, la peau plutôt blanche, avec quand même des cheveux longs pour faire couleur locale. Bon, c’est comme ça. Du coup forcément, ça nous fait sourire quand on en trouve qui nous déroutent un peu. Exemples :

Un Jésus noir

1353542802_black-jesus-sacred

Ca peut faire sourire de voir un Jésus noir avec des dreadlocks, on n’en a pas vraiment l’habitude, mais au fond, rien d’anormal à ce qu’il y ait des chrétiens non européens qui représentent un Jésus de leur couleur comme nous-mêmes nous le représentons de la nôtre. Jusqu’ici donc, rien à signaler. Passons à l’image suivante.

Jésus noir portant sa croix rencontre sa mère

4-jesus-meets-his-mother

Nous sommes toujours en présence d’un Jésus noir, avec un autre personnage : Marie, sa mère, qu’il rencontre sur le chemin. Pas tellement différent de la première image, à quelques détails près. Vous voyez le « KIMBO » au fond à droite ? et le policier à gauche, derrière Jésus ? Le Christ n’est plus seulement représenté d’une certaine couleur, il est représenté à une certaine époque — qui, visiblement, n’est pas la sienne. On est ici en face d’un Jésus qui est proche de l’homme moderne, persécuté dans le monde, et porte sa croix sous les yeux d’une autorité civile, en passant dans une rue où l’on voit des magasins et des silhouettes plus ou moins proches de lui. Un Jésus humain, touchant, proche de ce que vivent encore aujourd’hui beaucoup de chrétiens.

La troisième image est ici juste à titre « culturel », si je puis dire. Ce qui m’a frappée quand je l’ai trouvée, c’est la façon dont sont représentés les corps, surtout les mains et les pieds. Voyez plutôt :

Jésus sur la croix

6a00d8341bffb053ef0133ec6351d9970b-640wi

On a même du mal à discerner la position de la personne en orange au premier plan. De part et d’autre de la croix, on devine Marie et St Jean. Elle échange un regard avec Jésus, tandis que le disciple, semble-t-il, fait le geste de prendre le visage dans ses mains, comme s’il pleurait. La personne au premier plan est dans un mouvement de prosternation, dont le dynamisme est souligné par des traits sous sa manche. On est loin des scènes statiques de l’art occidental. Les couleurs sont chaudes, contrastées ; Jésus disparaît dans la noirceur de sa propre peau, seules ses mains sont rouges et laissent voir les clous. Mais les vêtements sont clairs, couleur du ciel pour les personnages debout, de la terre pour la personne qui se prosterne. La croix est bleue, choix étrange puisque quel que soit le pays, une croix de bois n’est jamais bleue : je ne me lancerai pas dans des interprétations personnelles, n’étant pas très rodée en art, mais l’image est belle, déborde d’émotion et d’humanité, et est, selon moi, intéressante à partager.

Puisqu’on est dans le rayon des images africaines étranges, regardez celle-ci :

Jésus au temple (?)

jesusguadeloupe

Jésus, petit enfant, est aisément identifiable grâce à son auréole, puisque c’est le seul à en avoir une. On comprend mal où se trouvent les personnages : les rouleaux portés par le personnage central laissent penser qu’il s’agit d’un temple, mais le carrelage et le matériel de chimie en arrière-plan laissent quant à eux penser qu’on ne comprend pas très bien. Les visages et les positions, que je ne me risquerais pas à interpréter non plus, donnent à réfléchir, puisqu’on ne voit rien de tout ça dans la peinture occidentale. A droite, visiblement, réflexion et remise en question, à gauche, écoute et étonnement. Quant au petit Jésus, il sourit et semble expliquer quelque chose avec force gestes.

Je termine sur le Jésus noir avec une petite galerie d’images trouvées ça et là :

Le baptême de Jésus

81

Jésus bon berger

BlackJesus

Jésus drapé dans un manteau

yeshua

L’ascension

jesus_africa

Voilà pour les Jésus noirs. J’ai trouvé beaucoup d’autres images intéressantes, sans savoir pour certaines si elles étaient sérieuses ou non. Par exemple, celle-ci :

Buddha Jesus

554822_142441125890679_2012314756_n

Je n’ai pas vraiment de commentaire à ajouter, mes recherches Google ont donné des résultats contrastés, en tout cas ce n’est pas un cas isolé, voici ce que donne la première page des résultats de recherche « buddha jesus » :

buddha jesu

Je termine cette newsletter avec une galerie de photos moins sérieuses, qui montrent un Jésus tout à fait semblable à un certain nombre de gens, parfois plongé dans la vie moderne.

Biker Jesus

eb277a0eb96c

DJ Jesus

funny-dj-jesus-photoshop-picture-3

Afro Jesus

afrojesus

Break-dancing Jesus

anYzZdq_460s_v1

Et le tristement premier résultat de la recherche Google « American Jesus »

tumblr_lpcy8bGGvA1qzvl4eo1_500

 

Une dernière image m’a fait réfléchir, et je vais vous laisser sur ces considérations : Jésus qui rit.

Jésus qui rit

Jesus Rit

Est-ce qu’il arrive à Jésus, dans l’Evangile, de rire, même une seule fois ? En tout cas, nous, nous rions, et c’est pour ça qu’immanquablement Jésus rit avec nous dans nos peintures : essayez de chercher « laughing jesus » dans Google Image, déferlante de Jésus riant à gorge déployée !

Alors, à qui ressemble Jésus ? 😉

Retrouvez-nous la semaine prochaine sur le thème : Jésus, héros et super-héros,

Swag et saintement vôtre,

@Khagnine

 

 

 

Khagnine
Auteur : Khagnine
Chercheuse de fragments improbables de chrétienté sur le Net au service des Alternatives Catholiques. Je sévis aussi sur Twitter.
Partager cet article sur :  Google +  Facebook  Twitter

Une réflexion sur “ N°5 – Les métamorphoses de Jésus ”

  1. Jésus noir est-il plus incongru que bébé Jésus blond et joufflu, pour un petit garçon de Nazareth ? Tu as mis le doigt dessus, nous voyons Jésus « comme nous ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *