Les prochains évènements

Soirée poésie scène ouvertevendredi 22/06/18 à 20h00 
Atelier Laudato Si en actes - bilan de l'année !lundi 2/07/18 à 20h00dot Un atelier pour penser l'application concrète de l'encyclique écologique du Pape François dans les actes du quotidien.

Nos objectifs : rendre l'écologie concrète, lui redonner une essence politique et retrouver une cohérence entre foi, réflexion et action.

Ouvert à tous - Gratuit
 
Soirée Jeu de Sociétémardi 3/07/18 à 20h00dot Une respiration conviviale et légère dans votre semaine, les soirées jeux de société du Simone sont indispensables pour développer la tessiture de votre rire, l'acuité des vos papilles à distinguer la singularité de chacune de nos bières artisanales, et de créer un minimum de lien social entre vos neurones pour un vivre ensemble cérébral parfois gagnant.
Venez nombreux avec vos amis et vos jeux !
Entrée libre
 
Un an après, les Rohingyas déjà oubliés ?mardi 11/09/18 à 20h00dot Conférence exceptionnelle - ouverte à tous

Les Rohingyas sont une minorité musulmane persécutée de Birmanie, pays pourtant dirigé par le prix Nobel de la Paix Aung San Suu Kyi. Depuis 2012 des centaines de milliers de Rohingyas ont fui vers le Bangladesh, pays voisin à majorité musulmane.

Un an après la prise de conscience internationale de cette situation, les Alternatives Catholiques vous proposent une conférence exceptionnelle : « Un an après, les Rohingyas déjà oubliés ? », en présence de Nicolas DEPOORTER, secrétaire général de FRIENDSHIP FRANCE.

Nicolas DEPOORTER, qui a travaillé dans les camps de réfugiés Rohingyas du Bangladesh, partagera son expérience personnelle ainsi que ses connaissances de la crise et de son actualité.
 

lieu Sauf mention contraire, tous nos évènements ont lieu au Café Le Simone – 45 rue Vaubecour – 69002 Lyon | Infos pratiques

Dernières vidéos

Les derniers articles

Exclu le chrétien en nous

Le christianisme est dans cette civilisation comme l’énergie nucléaire dans une centrale. Il est à la fois ce qui l’anime et ce qu’elle cherche à contenir. Cette civilisation ne tolère l’énergie chrétienne que sous la chape de son paganisme, ne cessant dans le même geste de le glorifier et de le profaner.