Les prochains évènements

Soirée Jeux de Sociétéjeudi 5/10/17 à 19h30dot Une respiration conviviale et légère dans votre semaine, les soirées jeux de société du Simone sont indispensables pour développer la tessiture de votre rire, l'acuité des vos papilles à distinguer la singularité de chacune de nos bières artisanales, et de créer un minimum de lien social entre vos neurones pour un vivre ensemble cérébral parfois gagnant.
Venez nombreux avec vos amis et vos jeux !
Entrée libre
 
Soirée poésie - Autour de Senghorvendredi 6/10/17 à 21h00dot Les soirées poésie du Simone accueillent une fois par mois un passionné de poésie pour présenter et donner à entendre l’œuvre d'un poète. Pierre GIULIANI viendra nous immerger dans l’œuvre magistrale de Léopold Sédar Senghor.
Entrée libre
 
ATELIER ECONOMIE - 1 - Qu'est-ce qu'une multinationale ?mercredi 11/10/17 à 20h00dot Swann Bommier, docteur en sciences politiques, chercheur  
ATELIER ECONOMIE - 2 - Qui fabrique l'argent ?mercredi 18/10/17 à 20h00dot A l'heure où la finance n'a pas bonne presse, où l'on s'interroge sur la capacité des politiques à mener des politiques monétaires efficaces, où la politique européenne reste sujet à débats, où la finance alternative et les monnaies locales se développent... il est temps de se poser pour se demander, tout simplement, où en est-on avec la monnaie ?

Rendez-vous ce mercredi pour la deuxième séance de l'atelier économie !

Avec Guillaume Primot, cadre à la Banque de France
 

Le programme 2017-2018 touche à sa fin.

L’équipe des Altercathos prend des vacances estivales et vous donne rendez-vous en septembre pour le nouveau programme !

Le café Simone est ouvert jusqu’au vendredi 27 juillet 19h30 et ré-ouvrira ses portes le lundi 27 août dès 9h30.

Bon été à tous !

lieu Sauf mention contraire, tous nos évènements ont lieu au Café Le Simone – 45 rue Vaubecour – 69002 Lyon | Infos pratiques

Dernières vidéos

Les derniers articles

Exclu le chrétien en nous

Le christianisme est dans cette civilisation comme l’énergie nucléaire dans une centrale. Il est à la fois ce qui l’anime et ce qu’elle cherche à contenir. Cette civilisation ne tolère l’énergie chrétienne que sous la chape de son paganisme, ne cessant dans le même geste de le glorifier et de le profaner.